Hérétiques et usuriers, les infâmes du Moyen Âge

« Ces hérétiques étaient les uns Ariens, d’autres Manichéens, quelques-uns même Vaudois ou Lyonnais. […] Nos contrées, comme frappées de réprobation et sur le point d’être maudites, ne produisaient plus guère que des épines, des chardons, des ravisseurs, des brigands, des voleurs, des homicides et des usuriers notoires. […] Les ténèbres s’épaississaient, la nuit de l’ignorance s’étendait, et au milieu de cette nuit passaient et repassaient les bêtes sauvages de la forêt du Diable. », G. de Puylaurens, Chronique sur la guerre des albigeois, XIIIe siècle.1

Continuer la lecture de « Hérétiques et usuriers, les infâmes du Moyen Âge »