Pascal Parsat, Cultiver son jardin secret

Réagissant à l’actuelle période de confinement, Pascal Parsat, précurseur de la prise en considération du handicap dans les arts et la culture, a sollicité les EUA pour mettre en ligne et en accès libre les fichiers audio du livre publié en 2012. Il avait donné une Leçon à l’université en juillet 2010, lors d’une séance dirigée par Christine Caillet-Bréger. Cultiver son jardin secret avait paru simultanément dans trois formats, celui de la collection, une édition en gros caractères et une version audio sur cd. C’est cette dernière qui est offerte aujourd’hui, avec les voix de Christine Gidro, Stéphanie Sauthon, Olivier Macé et Pascal Parsat.

Dans l’univers du handicap, de la culture, Pascal Parsat est un des tout premiers à parler de différence, de sensibilisation, d’information et de formation, de la nécessité à encourager chacun à respecter et affirmer sa différence. Son sujet est l’équité, la justice, le droit de chaque individu d’être autre, de faire autrement, avec tous les enjeux à prendre en compte, à satisfaire, pour que chacun soit à égalité, d’accès, d’usage et de qualité dans la culture. Comme usager, praticien, professionnel.

Portrait de Pascal Parsat
Pascal Parsat by Yannick Chagnaud

Toute sa réflexion artistique repose sur la difficulté à être différent et sur tous les bienfaits qui découlent de cette prise de conscience, de cette acceptation. Ainsi, en 2004, il crée O Clair de la Lune, devenue par la suite Acte 21, première école de théâtre ouverte à tous les publics. Là, chacun à égalité peut accéder à une simple pratique de loisir ou s’engager dans une formation professionnelle. S’en suivent de nombreuses innovations : les Souffleurs d’images, la Brigade d’accessibilité, le Fonds Théâtral Sonore, la Régie Mobile, etc.

En 2007, il adapte et produit Vol de nuit d’Antoine de Saint-Exupéry, spectacle considéré par la Halde[1] comme spectacle de référence, par sa prise en compte à chaque représentation de tous les besoins des spectateurs handicapés et l’embauche d’interprètes et techniciens en situation de handicap. La réalisation des décors et des outils de communication avait été confiée à des travailleurs handicapés, celle des costumes aux étudiants de l’INJS[2].

En 2010, pour l’université d’Avignon, Christine Caillet-Bréger, alors en charge de la Mission handicap, l’invite à donner une Leçon lors du Festival d’Avignon, offrant ainsi une continuation à sa participation à la Commission culture et université[3] présidée par Emmanuel Ethis, alors président de cette université.

« (…) les personnes handicapées que nous rencontrons, accueillons, n’attendent que ça, qu’on les considère dans leur possibles et non dans ce qu’apparemment ils peuvent produire. »

Cultiver son jardin secret, p. 30

« Le secteur de la culture est peuplé de gens qui, à des degrés divers, sont en situation de handicap. »

Cultiver son jardin secret, p. 59

[1] Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, dont les missions sont continuées par le Défenseur des droits.

[2] Institut National des Jeunes Sourds (http://www.injs-paris.fr/ – consulté le 15 avril 2020).

[3] De la culture à l’université : 128 propositions. Rapport remis à Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. (pdf consulté le 15 avril 2020)

Citer cet article : Équipe des EUA, "Pascal Parsat, Cultiver son jardin secret," in Les Éditions Universitaires d'Avignon, 15 avril 2020, https://eua.hypotheses.org/3699.

Fichiers audio

Préface d’Emmanuel Ethis
Éléments biographiques
Leçon de Pascal Parsat
Mentions légales

Pascal Parsat

Comédien, auteur, metteur en scène, enseigne le théâtre aux conservatoires de Paris où, depuis 2020, il coordonne le sujet du handicap.

Il crée en 1993 et dirige jusqu’en 2015, le Centre Recherche Théâtre Handicap (CRTH). En 2005, il codirige le Forum vie artistique et culturelle pour le Conseil national handicap (CNH) et devient en 2016 expert culture handicapS pour le groupe Audiens. En 2018, il entre au Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH).



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.