Entretien exclusif avec Christèle Lagier, autour de son nouveau livre « Le populisme en question : élections et abstention vues d’Avignon »

Pour la sortie de son nouveau livre, inaugurant la collection « MidiSciences », Christèle Lagier a bien voulu répondre à quelques questions, centrées sur les thématiques principales de l’ouvrage. À la suite de l’entretien vous pourrez lire un large extrait de l’introduction.

Continuer la lecture de « Entretien exclusif avec Christèle Lagier, autour de son nouveau livre « Le populisme en question : élections et abstention vues d’Avignon » »

Du numérique dans l’édition, 1

À la création de ce Carnet, nous avons souhaité mettre le mot complément dans son sous-titre, avec l’idée d’offrir un regard sur l’environnement professionnel d’une maison d’édition universitaire. Par ce nouveau billet, nous souhaitons restituer quelques éléments d’une réflexion stratégique en cours. Les lignes suivantes constituent une lecture orientée du livre de Sébastien Célimon, Livre numérique : état des lieux, perspectives et enjeux (Éd. du Cercle de la librairie, 2018), bien loin de toute prétention à un compte-rendu académique.

Continuer la lecture de « Du numérique dans l’édition, 1 »

Madeleine Louarn, La métamorphose des corps

« Je ne cherche donc absolument pas à enlever les rugosités que le handicap produit, les difficultés de parler, de maîtriser certaines choses. À travers ces difficultés se pose une question qui est humaine, profondément existentielle, celle de nos propres limites. […] C’est extrêmement palpable chez eux sur le plateau, et c’est sans doute ce qui les rend profondément théâtraux. »

Madeleine Louarn entend confronter ses comédiens à la puissance de la langue et du corps. Le théâtre devient alors un combat pour dépasser ses propres limites, pour aller au-delà du handicap, pour vivre, tout simplement, par la langue d’un autre. Continuer la lecture de « Madeleine Louarn, La métamorphose des corps »

Julien Gosselin, Fracas et poétique du théâtre

« Dans le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, on a besoin d’avoir des littératures immenses, d’être face à des choses qui sont gigantesques, pas par la taille ou la durée, mais par la pensée, l’élégance, la puissance de l’écriture. La situation est tellement critique qu’il ne suffit pas de choses « grandes » ou « bonnes », il faut des choses gigantesques. »

Faut-il lire au théâtre ? Julien Gosselin montre à quel point il peut être intéressant, voire essentiel, d’aller au-delà du théâtre parlé. Le théâtre, c’est aussi une lecture, des vidéos, de la poésie, de la musique. Un mélange des genres mis en pièces autour de grandes œuvres. Continuer la lecture de « Julien Gosselin, Fracas et poétique du théâtre »

Angélica Liddell, De la représentation à l’exposition de soi

« Je ne cherche pas à être originale ou d’avant-garde. Non, pas du tout. Je cherche à être profondément influencée et la plus antique possible. »

Dans cet entretien se déroulant le jour de la dernière de ¿Qué haré yo con esta espada?, Angélica Liddell revient longuement sur l’importance de l’écriture à ses yeux et son exigence de rigueur esthétique. Elle aborde ses principales influences, son rapport au monde et à sa violence. Loin de toute provocation, elle évoque notre être primitif, la relative capacité à l’étonnement de nos sociétés et son souhait d’amour. Continuer la lecture de « Angélica Liddell, De la représentation à l’exposition de soi »

Thomas Bohl : photographies inédites de la pharmacie de l’ancien Hôpital Sainte-Marthe d’Avignon

En avant-première, pour la prochaine parution de  « Un trésor à l’Université d’Avignon : la pharmacie de l’Hôpital Sainte-Marthe », les EUA ont le plaisir de vous offrir de premières images inédites de ce lieu historique. Continuer la lecture de « Thomas Bohl : photographies inédites de la pharmacie de l’ancien Hôpital Sainte-Marthe d’Avignon »

Jacques Lassalle, Le théâtre oui quand même

À regarder la liste des ouvrages publiés par les EUA, force est de constater que s’y rencontrent nombre de metteurs en scène, de comédiens parmi les plus importants. Emblématiquement, il y a près de dix ans, l’Université recevait Jacques Lassalle, pour une Leçon animée par Laure Adler.

Il s’étonne tout d’abord de son rapport au théâtre. Si effectivement le théâtre est essentiel dans sa vie, il est tout aussi vrai que le théâtre lui inspire soupçon, ennui ou même colère. Il s’intéresse également à ce que le théâtre ordinairement récuse, le tout-venant. Son orientation esthétique sera précisément de mettre en scène « la formidable densité du réel ». Continuer la lecture de « Jacques Lassalle, Le théâtre oui quand même »