Parcours de vie d’un noble avignonnais au XVIIe siècle

Délaissé au lendemain de la Première Guerre mondiale, le livre de raison est tombé progressivement dans l’oubli et reste encore aujourd’hui un genre méconnu du public. C’est pourtant une source considérable sur la vie quotidienne des Français sous l’Ancien Régime, qui peut servir un champ d’études vaste sur l’histoire de la famille, de la santé et du corps. Aujourd’hui, j’ai choisi de vous faire découvrir les livres de raison de Jean-François de Cambis, un aristocrate ayant vécu au XVIIe siècle à Avignon. Ses livres sont conservés parmi les archives de la famille Cambis à la Bibliothèque municipale Ceccano à Avignon et ont fait l’objet d’une numérisation. Mais avant de vous parler de ce personnage, une définition des livres de raison s’impose.

Continuer la lecture de « Parcours de vie d’un noble avignonnais au XVIIe siècle »

La BnF à la Maison Jean Vilar : préserver et valoriser les arts du spectacle

Au cœur d’Avignon, à quelques mètres du Palais des Papes et de la Place de l’Horloge, la Maison Jean Vilar fête cette année ses 40 ans. Cette entité aux multiples facettes, abritée par une ancienne livrée cardinalice devenue hôtel particulier au XVIIe siècle, se consacre à faire de l’œuvre de celui qui fut à la fois acteur, metteur en scène, fondateur du Festival d’Avignon et directeur du Théâtre National Populaire (TNP), une source de réflexion sur les arts du spectacle.

Continuer la lecture de « La BnF à la Maison Jean Vilar : préserver et valoriser les arts du spectacle »

Charlotte Heinzlef, Recettes de résilience urbaine

Les changements climatiques en cours engendrent des catastrophes de plus en plus fréquentes et violentes. Charlotte Heinzlef, jeune géographe, travaille à définir des outils d’aide à la décision pour la gestion des aires urbaines, principalement face aux risques d’inondations. Dans ce livre, qui fait suite à une conférence grand public donnée à l’université d’Avignon, l’auteure prend le temps d’expliquer simplement les notions à l’œuvre et les enjeux actuels. Du global au local, elle définit ce que recouvrent des termes comme gestion des risques ou résilience urbaine, pour ensuite centrer son propos sur les villes et finir en abordant directement Avignon. Les EUA proposent dans ce billet deux extraits et un texte inédit.

Continuer la lecture de « Charlotte Heinzlef, Recettes de résilience urbaine »

Faire le OFF, Quentin Amalou et Damien Malinas

Qu’est-ce que faire le OFF ? Le Festival OFF d’Avignon, né il y a 50 ans, ramène des foules variées, attirées par les spectacles de théâtre mais aussi l’animation des rues, l’ambiance estivale et le nouveau visage d’Avignon. Mais qui assiste aux pièces de théâtre ? Quel est le profil du festivalier arpentant les rues pavées, flânant à la recherche d’un spectacle de rue, discutant des dernières représentations dans les restaurants ? C’est la question que se sont posée deux sociologues de la culture, Quentin Amalou et Damien Malinas. À partir de questionnaires remplis par les festivaliers, ils ont discerné les différents types de publics du Festival, selon leur profil sociodémographique mais aussi leurs manières de fréquenter le Festival, leur fidélité, le nombre de pièces auxquelles ils assistent et les conditions dans lesquelles ils participent au Festival OFF.

Pour aller plus loin dans l’étude des publics du Festival d’Avignon et explorer celui du Festival de Cannes, on pourra aussi se référer au recueil de récits écrits par l’un des préfaciers, le sociologue de la culture Emmanuel Ethis : La petite fabrique du spectateur, publié en 2011 aux EUA.

Continuer la lecture de « Faire le OFF, Quentin Amalou et Damien Malinas »