L’impact du label Unesco sur l’image de la ville du Havre

À ce jour, 1 007 biens culturels et naturels sont inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, « possédant une valeur universelle exceptionnelle »1. L’objectif ? Les protéger, afin que les « générations futures puissent encore les apprécier à leur tour ». Si l’on s’attend à trouver dans cette liste des ensembles architecturaux remarquables ayant traversé les siècles, comme l’acropole d’Athènes, ou encore des sites naturels tels que le Lac Baïkal en Russie, il peut être beaucoup plus étonnant d’y voir y figurer des ensembles plus modernes et sujets à débat. Un tel exemple est le cas du centre-ville reconstruit du Havre, dont l’originalité architecturale a été mondialement reconnue par son inscription en 2005, une décision qui a fait couler beaucoup d’encre. Quinze ans après, quel bilan tirer de cet évènement, à la fois dans les perceptions locales et extérieures ?

Continuer la lecture de « L’impact du label Unesco sur l’image de la ville du Havre »
  1. « Qu’est-ce que le patrimoine mondial ? », Unesco.org [en ligne]. Consulté le 16/11/2020, disponible sur : https://whc.unesco.org/fr/faq/49 []

Le classement à l’UNESCO entre inégalités et tourisme de masse

Depuis la « Convention sur la protection du patrimoine culturel et naturel mondial » adoptée en 1972, l’UNESCO recense des sites ayant des spécificités particulières qui méritent une reconnaissance internationale. Ces sites sont alors classés. Ce classement est complété en 2003 par la liste du patrimoine immatériel dont le but est de donner une certaine visibilité aux traditions et aux savoir-faire.

Continuer la lecture de « Le classement à l’UNESCO entre inégalités et tourisme de masse »